RONAN GUILLOU
Old Glory

Exposition du 17 avril au 9 juin

Vernissage le samedi 17 avril de 12h à 18h en présence de l’artiste

Au commencement était la nature, à l’allure hostile et inhospitalière. Lorsque l’homme vint se confronter à elle avec la volonté de s’adapter à ses contraintes pour en tirer le meilleur parti, il dut s’inventer un territoire et croire en un idéal, celui d’un pays où tout est « possible ».

À travers les fragments d’Amérique proposés par Ronan Guillou, l’exposition « Old Glory » nous emmène aux confins d’un pays partagé entre la croyance tenace en un vieux rêve américain et la fin d’un Eden qui n’a peut-être jamais existé.

« Old Glory », surnom du drapeau américain à la ferveur patriotique surannée, évoque ce paradis à la fois perdu et retrouvé, où les mythes anciens, réels ou fantasmés, continuent d’agir en confrontation avec les réalités existantes […]

À la croisée du documentaire, du récit personnel et de l’étude formelle, Ronan Guillou met en évidence une Amérique intemporelle et contrastée qui selon lui « porte en elle les paradoxes et les excès de l’humanité ». Le photographe pose un regard tendre et empli de sensibilité sur la mélancolie des « enfants oubliés du rêve américain », ces « survivants » retenus dans des espaces intermédiaires, coincés entre deux Amériques, celle du passé et celle du présent, l’Amérique des promesses et celle des désillusions.

Laurène Gattet

Préfacé par Wim Wenders pour son livre Angel et étudié par l’historien de l’art Michel Poivert, le travail de Ronan Guillou l’inscrit à la suite des photographes historiques de France. Captivé par l’impact des États-Unis sur le monde, fasciné par la glorieuse iconographie du pays, Ronan Guillou a fait de ce territoire le cœur de ses recherches depuis le début des années 2000. Son œuvre compose un dialogue entre la présence de l’homme et l’entre-lieux en renouvelant profondément le genre de la photographie américaine par une approche temporelle, sensible et rayonnante. Ses études formelles et ses couleurs délicates adoucissent les scènes de vie, fétichisent les objets, animent ses portraits, rendent une aura aux paysages et retranscrivent ainsi, la justesse documentaire de l’expérience.

L’ESPACE JB

Créé en 2004, l’Espace JB s’est établi en septembre 2010 à la frontière de Carouge et du quartier Praille-Acacias-Vernets dans le magnifique bâtiment industriel Arcoop.

La mission de l’Espace JB est d’être à Genève une vitrine de qualité pour la photographie contemporaine en présentant en moyenne six expositions par an. Cette programmation s’articule sur le ratio d’un photographe connu, tel un Raymond Depardon ou un Martin Parr, pour cinq jeunes talents à découvrir.

L’activité éditoriale vient compléter le témoignage de l’évolution du médium en éditant ou en co-éditant des livres, portfolios ou fanzines pour le plaisir des amateurs et collectionneurs de photographies.

Espace JB

Jörg Brockmann
32, rue des Noirettes
1227 Carouge

+41 79 668 67 32

jorg@espacejb.com
www.espacejb.com

Horaires : sur rendez-vous.